MESSAGE DE L’AGENCE D’AMENAGEMENT FONCIER ET DU LOGEMENT A L’OCCASION DE LA JOURNEE MONDIALE DE L’HABITAT

MESSAGE DE L’AGENCE D’AMENAGEMENT FONCIER ET DU LOGEMENT A L’OCCASION DE LA JOURNEE MONDIALE DE L’HABITAT

Date : 1er octobre 2018

Sur la recommandation de la Commission des établissement humains, l’Assemblée générale a décidé, en 1985, que le premier lundi d’octobre de chaque année serait la “Journée mondiale de l’Habitat” (résolution 40/202 A). La journée a été célébrée pour la première fois en 1986 pour marquer le dixième anniversaire de la première conférence internationale sur le sujet.

“Nous vivons une ère d’urbanisation rapide où près de la moitié de la population des pays en développement et les trois quarts de la population des pays développés vivent et travaillent dans les villes”, a rappelé Mme Tibaijuka là Nairobi lors de la célébration de la Journée mondiale de l’habitat 2004.

Pour commémorer cette journée, il a été retenu le thème suivant pour cette année 2018 : GESTION MUNICIPALE DES DECHETS SOLIDES

Pour l’Agence d’Aménagement Foncier et du Logement, c’est une opportunité qu’offre l’ONU-HABITAT pour que le privé et le public se mettent ensemble pour réfléchir aux fins de trouver des solutions durables aux problèmes liés à la gestion des déchets solides d’une part, et à l’accès au logement du plus grand nombre dans un environnement pouvant maîtriser la production et la gestion des déchets produits par les ménages d’autre part.

De ce fait, il se pose donc la problématique suivante : Quel type d’urbanisation pour quel habitat dans la perspective de la maîtrise de la gestion des déchets solides ménagers ?

Pour l’Agence d’Aménagement Foncier et du Logement, c’est l’occasion de saluer avant tout, l’effort fait dans la gestion du foncier qui reste le socle de tout projet visant à loger le grand nombre. Ainsi donc, pour répondre à la problématique posée plus haut, il est souhaité qu’il soit libéralisé le secteur de l’urbanisation et de la production du logement pour favoriser l’accès à la propriété du grand nombre.

L’Agence d’Aménagement Foncier et du Logement insiste beaucoup sur l’accès au logement et/ou à la propriété qui doit être inclusif. Il s’en dégage donc que la voix la plus sûre pour que le grand nombre accèdent au logement et/ou à la propriété de façon décente dans une perspective de gestion maîtrisée des déchets reste l’HABITAT PARTICIPATIF.

L’habitat participatif reste l’alternative sûre qui s’offre aujourd’hui aux demandeurs de logement quelle que soit leur capacité financière et leur statut social.

L’habitat participatif donc, pour maîtriser la gestion des déchets ménagers.

Ensemble construisons la maison de chacun et de tous.

 

 

www.a-afl.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduire